Rechercher

Commission sur la DPJ : des témoignages dénoncent des ratés du système

Selon la présidente du conseil d'administration de CARE Jeunesse, Jennifer Dupuis, l'intégration des services de santé aux services sociaux a nui à la qualité des services offerts aux jeunes qui sont sous l'aile de la DPJ ou qui l'ont été dans un passé récent.

Jennifer Dupuis estime que la fusion effectuée par Gaétan Barrette, alors ministre de la Santé et des Services sociaux dans le gouvernement libéral de Philippe Couillard, a été une erreur.

Nous avons vu la qualité des services décliner au moment de cette fusion. Jennifer Dupuis, présidente du conseil d'administration de CARE Jeunesse

Organisme à but non lucratif, CARE Jeunesse a été fondé en 2015 par Amanda Keller, une Montréalaise qui voulait venir en aide aux jeunes.


ENSUITE


4 vues